Être/devenir parent/espace ludique, créatif et familial

Chambre d’ados: habitats naturels (La Presse)

Une chambre de jeune, ce n’est pas seulement un bordel sans nom. C’est aussi un monde en soi et une personnalité en devenir.

Rivky (8 ans) Ruchy (7 ans) et Etty (4 ans) Rubin partagent une petite chambre dans un appartement à Outremont. Leurs parents sont des juifs orthodoxes de la branche Viznitz, une communauté qui ne compte pas plus de 60 personnes à Montréal. Comme toutes les petites filles, Rivky, Ruchy et Etty capotent sur le rose. Mais cela n'a rien à voir avec les princesses de Walt Disney, qu'elles ne connaissent... (photo : Robert Skinner, La Presse)

Rivky (8 ans) Ruchy (7 ans) et Etty (4 ans) Rubin partagent une petite chambre dans un appartement à Outremont. Leurs parents sont des juifs orthodoxes de la branche Viznitz, une communauté qui ne compte pas plus de 60 personnes à Montréal. Comme toutes les petites filles, Rivky, Ruchy et Etty capotent sur le rose. Mais cela n’a rien à voir avec les princesses de Walt Disney, qu’elles ne connaissent… (photo : Robert Skinner, La Presse)

Enfant, c’est plus discret. Les chambres se ressemblent plus ou moins. Bleu pour les gars. Rose pour les filles. En général, papa et maman décident de la déco, des meubles et des jouets.

Mais avec le temps, le jeune grandit. Son identité s’affirme et, avec elle, son univers immédiat. Il décore selon ses goûts et ses passions du moment. Les toutous font place à des affiches d’idoles, à des collections diverses ou à des gadgets électroniques.

Comme l’explique Joannie Lessard, interne en psychiatrie au CHU Sainte-Justine, «la chambre est le premier lieu personnel de l’ado. C’est un endroit qui l’aide à se construire et à affirmer son autonomie. Elle devient le terrain de jeu de ses nouvelles expériences physiques et psychologiques.»

La «personnalisation» des chambres serait toutefois à la baisse, puisque les jeunes s’affichent de plus en plus de façon virtuelle, sur les médias sociaux. C’est du moins ce que suggère la psychoéducatrice Elsy Feiche: «Avec le wall de Facebook, on dirait qu’ils ont moins besoin de s’afficher sur les murs de leur chambre», avance Mme Feiche.

Cela dit, il y a autant de chambres qu’il y a de jeunes. La preuve par cinq, dans le reportage qui suit. Cinq jeunes, cinq réalités, cinq adultes de demain, croqués dans leur «habitat naturel» par les photographes de La Presse. On peut entrer?

Farah Awada, 15 ans, habite une belle grande maison dans le quartier Montréal-Nord. Elle partage sa chambre avec une de ses quatre soeurs. Farah est d'origine libanaise et pratique l'islam comme le reste de sa famille. Ça ne l'empêche pas de triper aussi sur Justin Bieber, One Direction et le manga japonais One Piece (voir son drapeau). Elle aime par-dessus tout Angelina Jolie, son idole absolue.  (photo : Bernard Brault, La Presse)

Farah Awada, 15 ans, habite une belle grande maison dans le quartier Montréal-Nord. Elle partage sa chambre avec une de ses quatre soeurs. Farah est d’origine libanaise et pratique l’islam comme le reste de sa famille. Ça ne l’empêche pas de triper aussi sur Justin Bieber, One Direction et le manga japonais One Piece (voir son drapeau). Elle aime par-dessus tout Angelina Jolie, son idole absolue. (photo : Bernard Brault, La Presse)

Loren Gabriela Ruiz-Portillo a 14 ans et habite Montréal-Nord. Avant, les murs de sa chambre étaient roses, mais on les a repeints en vert parce qu'elle voulait «quelque chose de moins petite fille . Maintenant, la pièce est bardée d'affiches du F.C. Barcelone et de souvenirs du Salvador, son pays d'origine. Quand elle sera plus grande, Loren Gabriela aimerait bien devenir médecin. Elle dit aimer l'école, «mais pas les devoirs.» (photo : Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Loren Gabriela Ruiz-Portillo a 14 ans et habite Montréal-Nord. Avant, les murs de sa chambre étaient roses, mais on les a repeints en vert parce qu’elle voulait «quelque chose de moins petite fille . Maintenant, la pièce est bardée d’affiches du F.C. Barcelone et de souvenirs du Salvador, son pays d’origine. Quand elle sera plus grande, Loren Gabriela aimerait bien devenir médecin. Elle dit aimer l’école, «mais pas les devoirs.» (photo : Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Fabio Lechêne, 14 ans, vit avec sa mère à Outremont. Il a n'a rien mis sur les murs de sa chambre, parce que «ça rend les idées plus claires». Il a cependant une télé rien que pour lui, un divan et un mini-studio d'enregistrement dans le fond d'un placard. Franco-Africain d'origine, Fabio aimerait devenir rappeur ou joueur de foot. «Si ça ne marche pas, je ferai avocat», dit-il, réaliste. (photo : Robert Skinner, La Presse)

Fabio Lechêne, 14 ans, vit avec sa mère à Outremont. Il a n’a rien mis sur les murs de sa chambre, parce que «ça rend les idées plus claires». Il a cependant une télé rien que pour lui, un divan et un mini-studio d’enregistrement dans le fond d’un placard. Franco-Africain d’origine, Fabio aimerait devenir rappeur ou joueur de foot. «Si ça ne marche pas, je ferai avocat», dit-il, réaliste. (photo : Robert Skinner, La Presse)

Charlélie Garand, 13 ans, vit à Beloeil. Comme la plupart des jeunes garçons de son âge, il tripe sur les jeux vidéos, tellement qu'il a présenté sa collection personnelle sur Youtube. Il aime aussi le hockey et garde les buts pour l'équipe bantam de Beloeil. Sa chambre n'est pas encore décorée, parce qu'il vient juste d'y déménager, après le départ de son grand frère. «Avant j'avais une chambre d'enfants. (photo : Robert Skinner, La Presse)

Charlélie Garand, 13 ans, vit à Beloeil. Comme la plupart des jeunes garçons de son âge, il tripe sur les jeux vidéos, tellement qu’il a présenté sa collection personnelle sur Youtube. Il aime aussi le hockey et garde les buts pour l’équipe bantam de Beloeil. Sa chambre n’est pas encore décorée, parce qu’il vient juste d’y déménager, après le départ de son grand frère. «Avant j’avais une chambre d’enfants. (photo : Robert Skinner, La Presse)

Un article de La Presse, signé Jean-Christophe Laurence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s