Être/devenir parent/éducation et citoyenneté/l'Asso/Le système scolaire québécois/nos actions/Place familles/votre participation

Aider son enfant à vaincre le stress de la rentrée

La rentrée scolaire est une source de stress pour plusieurs parents, mais on oublie qu’elle peut aussi l’être pour les enfants.  Solène Bourque, psychoéducatrice et auteure, nous donne ici quelques trucs et conseils pour aider nos enfants à surmonter le stress de la rentrée.

photo : site magic maman

photo : magicmaman.com

Comment nos enfants vivent le stress de la rentrée?

Après avoir passé deux mois au rythme des vacances, du camp de jour ou des activités en plein air, il est parfois difficile de reprendre la cadence de la rentrée scolaire. Les parents sont bien sûr préoccupés par la réorganisation qu’impose cette période mouvementée de l’année, mais plusieurs enfants et adolescents sont également sensibles à la tension provoquée par la rentrée scolaire.

Le stress que notre enfant vit peut se manifester de différentes façons, et les signes ne sont pas toujours très visibles. On doit donc être à l’affût afin de les percevoir et ainsi pouvoir aider notre enfant. Chez les enfants du primaire, on pourrait observer davantage d’agitation, un manque d’appétit, une plus grande insécurité qu’à l’habitude, ou encore de la difficulté à s’endormir. Les adolescents, qui sont davantage portés à se refermer sur eux-mêmes lorsqu’ils ne vont pas bien, sembleront pour leur part préoccupés, moins présents à la vie familiale et pourraient même se montrer plus irritables dans leurs relations avec les autres, parents comme amis.

Qu’est-ce qui stresse nos enfants?

Il est certain que le stress se vit différemment d’un enfant à l’autre et selon l’âge, mais certaines sources de stress sont partagées par la plupart:

La peur de l’inconnu: qui sera mon professeur? Qui sera dans ma classe? Est-ce que l’atmosphère sera bonne? Ce sont des questions que la plupart des enfants et des adolescents se posent. Si l’enfant change de cycle ou encore passe du primaire au secondaire, on peut s’imaginer facilement que cette peur de l’inconnu prendra davantage d’ampleur.

Les changements extérieurs: déménagement, séparation des parents, changement quant à la garde partagée, décès ou maladie d’un membre de la famille… Ces facteurs feront en sorte que le jeune aura davantage de difficulté à quitter le cocon familial et à amorcer sa rentrée scolaire de façon reposée.

L’idée de la performance: le désir d’avoir de bonnes notes – ou de ne plus avoir de mauvaises notes s’il a vécu des échecs précédemment – et bien sûr la volonté de bien réussir dans les sports et activités parascolaires auxquels il participe.

Trucs et conseils pratiques pour bien vivre la rentrée

Pour les 5 à 12 ans

  • Au moins une semaine avant le jour J, on instaure une routine plus stable entre l’heure du souper et du coucher. On devance graduellement l’heure du coucher afin que notre enfant soit bien reposé pour la rentrée.
  • On fait participer notre enfant aux courses pour l’achat de fournitures scolaires. On lui laisse faire certains choix, quand c’est possible, pour qu’il se sente impliqué durant cette période de préparation.
  • On passe du temps de qualité avec notre enfant (même si on est débordée!). On reste disponible pour notre enfant.
  • On est à l’écoute de ce que notre jeune nous dit et on tente de ne pas minimiser ses problèmes. Même si on a l’impression qu’il voit les choses pires qu’elles le sont, son sentiment d’angoisse, lui, est bien réel.

Pour les 12-16 ans

  • On passe du temps seul avec notre jeune à faire une activité ou un sport qu’on apprécie tous les deux, sans téléviseur ni ordinateur. Si on le sent stressé ou préoccupé par sa rentrée scolaire, on essaie d’aborder le sujet avec lui.
  • On instaure, avec sa participation, un horaire pour les moments consacrés aux travaux scolaires, aux loisirs et autres activités et, très important, au sommeil. On affiche cet horaire dans une pièce commune, comme la cuisine, pour s’assurer qu’il est respecté.
  • Malgré la charge de travaux scolaires et le temps passé aux activités et loisirs, on exige que notre adolescent prenne un temps d’arrêt pour souper en famille. La meilleure façon de garder contact avec notreado quotidiennement!
Pour tous

  • Le matin de la rentrée, on se lève suffisamment tôt pour que notre jeune puisse prendre un déjeuner soutenant et pour qu’on ait le temps de passer un bon moment avec lui avant son arrivée à l’école, sans se sentir bousculés par le temps.
  •  Il est prouvé que la réussite scolaire est directement liée à la qualité de relation que les élèves ont avec leurs enseignants. Alors si on sent qu’il y a un malaise, on aborde le sujet avec notre enfant et on va ensuite rencontrer son professeur ou la direction d’école. Important: on évite de prendre parti en présence de notre enfant.
  • On limite les activités parascolaires auxquelles notre enfant participera. Les jeunes sont souvent pleins d’énergie à la fin des vacances et prêts à embarquer dans une panoplie d’activités. Il faut s’assurer de laisser à notre enfant des moments libres dans son horaire. Des moments où il pourra simplement se reposer, lire, écouter sa musique favorite ou tout simplement jouer par plaisir et non pour performer!

Pour en savoir plus

Pour les parents d’enfants qui passent du primaire au secondaire, l’Ordre des psychologues a produit un petit dépliant très complet. Une lecture intéressante et pertinente!

Alice et Paul copains d’école: école primaire mode d’emploi, de Dominique Saint-Mars, Bayard, 2002, 109 p., 23,95 $

Guider mon enfant dans sa vie scolaire, de Germain Duclos, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2006, 280 p., 14,95 $
—–
Source : le magazine Coup de pouce et l’Ordre des Psychologues du Québec.
J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s